Rhumatismes inflammatoires chroniques

La Polyarthrite Rhumatoïde

La polyarthrite rhumatoïde est le rhumatisme inflammatoire le plus fréquent. Cette pathologie entraîne l'inflammation de plusieurs articulations. Elle touche le plus souvent les mains, les poignets et les genoux mais peut s'étendre aux épaules, coudes, nuque, hanches, chevilles, etc.

Elle évolue par poussées et peut être très douloureuse et handicapante.

Un diagnostic précoce est nécessaire afin de mettre en route un traitement qui permettra de limiter l'évolution de la maladie et de soulager les symptômes.

Les Spondylarthrites

Les spondyloarthrites constituent un groupe de plusieurs rhumatismes inflammatoires chroniques qui touchent les enthèses, c’est-à-dire les zones d’insertion sur l’os des tendons, des ligaments ou de la capsule articulaire).

La maladie peut se manifester par différents signes, qui ne sont pas tous présents ou simultanés. Ces signes peuvent être :

  • des douleurs inflammatoires de la colonne vertébrale (atteintes du squelette dites « axiales »),
  • des douleurs inflammatoires des membres (atteintes du squelette dites « périphériques ») : touchant les grosses articulations (hanches, genoux le plus souvent) et/ou des tendons (tendon Achille le plus souvent),
  • des manifestations inflammatoires (dites extra-articulaires) qui ne touchent pas les articulations, mais certains organes, comme l’œil, le tube digestif ou la peau.

Les rhumatismes microcristallins

La Goutte

Maladie chronique liée à un excès d'acide urique dans le sang, la goutte touche une ou plusieurs articulations : articulation de l'orteil, cheville, poignet, genou…

Les hommes sont plus souvent touchés que les femmes. Des symptômes au traitement, découvrez l'essentiel sur ce rhumatisme très douloureux.

La Chondrocalcinose articulaire

La chondrocalcinose articulaire est une affection liée au vieillissement qui se caractérise par une accumulation de microcristaux de calcium dans les articulations. Elle appartient au groupe des rhumatismes microcristallins et a longtemps été appelée pseudo-goutte, leurs symptômes étant très proches, bien que les microcristaux en cause ne sont pas de même nature.

La chondrocalcinose peut entraîner des épisodes d’inflammation très douloureux ou des douleurs chroniques. La prévalence de la chondrocalcinose articulaire augmente avec l’âge et peut dépasser 30 % de la population âgée de plus de 75 ans.